Le monde est une fleur

02 juillet 2015

Ce soir est le GRAND soir !

Je fais de la dans orientale depuis un an. Le gala de fin d'année a lieu ce soir, à l'Opéra-Théâtre, qui sera archi complêt. Oulàlà, même le lieu me donne le trac !

Danse orientale (Personnalisé)

On n'est pas mignones, dans nos jolies tenues de scène ? 

Souhaite-moi merde !

 

Posté par Gabuzomeuh à 08:51 - - Commentaires [3]
Tags :

10 juin 2015

Gabuzoterie télévisuelle

Hey, mon fan !

Je te manque, je hante tes nuits, tu rêves d'avoir des nouvelles de moi ?

Je sais.

Et de toute évidence M. Paolini est aussi dans cet état car deux personnes sont venues me voir aujourd'hui en vue d'un reportage sur le tricot (rapport à la journée mondiale du tricot, kizondi) qui sera diffusé demain dans le 13 heures de TF1.

Alors ne clignes pas les yeux et regarde bien. Normalement tu me verras au moins pendant quatre secondes en train de crocheter au beau milieu des Jardins Fruitiers de Laquenexy.

 

tf1

 

Posté par Gabuzomeuh à 17:00 - - Commentaires [8]
Tags : , ,
30 mars 2015

Où ils est VRAIMENT question d'Ursule.

Nous revoilà donc.

T'ai-je déjà parlé d'Ursule ? Non ? Il faut donc que je te raconte sa jolie histoire.

 

~~~ Tralala ~~~

Il était une fois une petite fille qui passait quelques jours de vacances dans une lointaine contrée bretonne, loin de ses naïfs parents qui la croyaient entre des mains douces et responsables.

Un jour, les douces mains ont proposé à la petite fille de jouer à la pèche aux canards. 
La petite fille a joué, gagné, et voulu le joli petit poisson rouge. Les douces mains, qui auraient pu expliquer à la petite fille qu'un poisson était un être vivant et que donc c'était une grande responsabilité d'en adopter un, et que la décision devait être prise par ceux qui allaient tenir à jour le carnet de vaccination, et que les douces mains allaient se faire appeler Arthur, et que ... (la liste d'explications est vaste). Non : les douces mains ont choisi de dire :

- Mais bien sûr, ma chérie jolie. Comment veux-tu l'appeler ?
- Némo !

Tant d'originalité me fait monter les larmes aux yeux ...

Redoutant l'arrivée des naïfs parents, les douces mains ont acheté un petit aquarium à Némo, avec la pompe qui fait du bruit des bulles. L'histoire ne dit pas dans quel sens la négociation a fonctionné, mais il est sûr qu'une fois les parents mis devant la bestiole, leur tentative de "Oh, mais c'est une très bonne idée d'avoir un poisson rouge chez ses grands-parents !" a lamentablement échoué.

Bref, Némo s'est tapé les 1000 bornes retour vers la Lorraine et est entré dans la famille, à la condition expès d'être nourri par sa vraie maîtresse, à savoir la petite fille.

Le temps a passé, Némo a fait des tours dans son petit aquarium, la petite fille le nourrissait. 
De temps à autre la question "Dis, quand est-ce qu'il meurt, Némo ?" retentisait, présageant une descente prochaine de la SPA dans un foyer jadis tranquille.

Cependant, après une longue période de bons traitements s'élevant à trois bonnes semaines, vint le moment où la petite fille n'en eu plus rien à secouer de ce poisson qui ne fesait même pas de bulle.
La Maman a nourri la bête une fois, deux fois, trois fois, puis a commencé à se fâcher. Mais la petite fille était bel et bien passée à autre chose. 
La Maman a donc joué à la plus fine :

- Si tu ne prends pas soin de Némo, ça devient MON poisson. Et moi, Némo, je trouve que c'est trop pourri comme nom. Moi, mon poisson, je l'appelle ... euh je l'appelle ... euh Ursule ! Hein, pas vrai Ursule que tu est le poisson joli à sa mémère ?
- Naaaan ! c'est Némo, et c'est mon poisson à moi !

La petite fille, tombée dans ce magnifique piège digne d'un cerveau aussi intelligent que sournois, a repris son gavage piscicole. A chaque baisse de motivation, la Maman se tournait vers l'aquarium et disait "Bonjour mon Ursule, Comment ça va aujourd'hui ?", et la petite fille, vaincue, optempérait.

Seulement un jour, après le traditionnel "Bonjour mon Ursule !", une réponse est venue :

- Ouaih, finalement c'est très bien "Ursule". Tiens Maman, v'là la boîte de nourriture pour ton poisson.

C'est ainsi que la Maman devint aquariophile malgré elle.

~~~ Fin ~~~

 

 

Ursule I

 

Tu commences à me connaître, mon fan, non ? Tu sais que quand je commence un truc (sauf le repassage), je veux le faire bien (sauf la vaisselle), et dans les meilleures conditions possibles (sauf le ménage).

 

Du coup, je me suis renseignée pour savoir comment rendre la vie d'Ursule plus agréable parmi nous.
Et aussi savoir comment faire pour ne pas avoir de l'eau saumâtre dans mon salon au bout de trois jours. Tous les trois jours. Aussi souvent que trois jours peuvent se suivre.

C'est ainsi que j'ai offert à Ursule un joli aquarium Tetra de 30 litres au lieu de son gobelet inital de 8 litres, agrémenté d'un philtre efficace ainsi qu'une jolie décoration, et posé sur un meuble tout neuf au goût douteux mais en attente de redécoration. 

Ursule III

Ursule II

Ooooooooh !

 

Je pensais m'arrêter là, mais je me découvre pleine d'attentions pour ce poisson que je ne pourrai pourtant jamais manger.
Je m'inquiète de savoir si le cycle azoté est bien en place, si l'eau que je renouvelle est à bonne température, si les algues en formation ne nuiront pas à sa santé. Je me prends même à lui dire (lorque nous sommes seuls, lui et moi) "Allez, Ursule, rechrache-le, ce cailloux, je ne maîtrise pas la méthode Heimlich !".
Je regrette aussi amèrement mon choix d'aquarium semi-circulaire, certes beau et en solde, mais de forme tout à fait inadaptée à la santé mentale de cet être exceptionnel (ça déforme tout et ça donne le mal de mer), et de ne pas avoir opté pour un aquarium de 100 litres rectangulaire, ce qui m'aurait permis d'offrir de la compagnie à Ursule, qui doit s'ennuyer comme un rat mot quand je ne suis pas là pour lui faire la conversation.

Ca y est, tu tiens bien la situation ?
Je te l'accorde : je suis à la masse !

Mais pourquoi te parle-je tout d'un coup d'Ursule, te demandes-tu. Juste pour te rendre jaloux ou attirer le braconnier vers notre maison ?

Non.

C'est tout d'abord pour donner de ses nouvelles photographiques un poil ironiques aux douces mains sus-mentionnées, aussi parce que je m'ennuie pendant mon exorcisme de rhume loins de mon travail, et aussi pour noter quek' part le nom des plantes que j'ai achetées tantôt (pendant mes heures de sortie, je le jure, j'ai le tiquet de caisse qui fait foi !!!). Bref, un petit pense-bête.

 

Ursule plantes

 

Nous avons donc :

- des boules d'algues bouffeuses d'algue "Cladophora Aegagrophila"
- un machin qui fait un pchout en pétard et qui ne devrait pas grimper trop haut "Cryptocoryne wendtii green"
- une plante qui aide à entretenir le cycle azoté et qui resiste aux crocs d'Ursule "Hygrophilia polysperma"
- un truc qui monte plus haut, mais qui n'a plus de nom (Grrrrrr ! ça valait bien le coup !)

Tu resteras sans doute sans voix d'admiration devant l'étendue de mon vocabulaire piscico-jardinier !

 

Prise de l'espoir d'un regain d'intérêt de la part de ma fille, j'ai attendu le retour de l'école pour les planter, et j'ai défaillé d'inquiétude en me demandant si Ursule n'aurait pas le rhume des foins et si la couleur des plante lui conviendrait.

Finalement, Gabuzette a été ravie de mettre les mains dans l'eau et de tenter un contact avec Ursule, qui s'est sagement planqué.

Ursule vs Gabuzette

 

 

 

Et depuis quelques jours, la couleur verte des trucs qui tapissent le bas du bac me prouve que les pauvres plantes sont au goût d'Ursule !

 

Et voilà la nouvelle maison du fauve :

 

Ursule IV

 

 

Voilà, douces mains. L'est-y pas bien choyé, c't'Ursule ?

 

Posté par Gabuzomeuh à 22:03 - - Commentaires [11]
Tags : ,
27 mars 2015

Où il est question de cochons, d'Indienne et d'Ursule !

Salut coquinou !

Oui, oui ... il se trouve que les antibiotiques, c'est magique ! Ca ne terrasse pas forcément mon rhume démoniaque, mais ça me met d'humeur guillerette (peut-être est-ce aussi l'oxygène qui arrive à nouveau à passer par mon nez).

J'espère que tu vas bien, et que tu n'as pas pris froid en faisant la danse du printemps, tout nu dans la rosée.

 

Dans la famille Meuh, ledit printemps remue pas mal de choses, d'où ce message un poil longuet.

Nous sommes sur les starting blocks pour partir une semaine en Bretagne, nous préparons un voyage pendant lequel nous abandonnons notre descendance à jolie-maman (c'est cool d'avoir des parents et beaux parents qui ne travaillent plus !), nous regrettons de ne pas avoir prévu de boules Qiès pour l'anniversaire de Gabuzette, et nous chouchoutons Ursule.

Rien que ça !

 

Concernant notre voyage entre potes, nous irons tout d'abord faire un petit coucou à mon bébé d'amour, mon meilleur ami qui habite Bruxelles, anciennement appelé le "petit con" par ma mère*. Ensuite, nous prendrons l'avion pour visiter Lisbonne puis Porto

Quand nous n'avions pas encore d'enfant, Gabuzhom et moi entendions des couples épanouis, heureux d'être parents, nous donner de petites astuces pour que leur côté parent et leur côté amoureux cohabitent harmonieusement : fourguer les gosses aux grands-parents de temps en temps, et partir s'éclater de son côté.
Les parents se détendent un bon coup, les grands-parents chouchoutent les enfants à leur guise, et les enfants se font offrir des poissons rouges (mais j'anticipe, là ...).
Sur le coup ça nous semblait être le bon sens absolu. Concrètement, au bout de six ans, c'est la première fois qu'on le met en pratique.

Du coup, si tu connais Lisbonne ou Porto et que tu as des conseils de visite à nous donner, je suis toute ouïe ! Nous restons deux nuits dans chacune.

 

 

Du côté Gabuzette, le cap des 6 ans a été franchi la semaine passée.

Elle a été bien gâtée de cadeaux, et je crois que tous lui ont fait très plaisir car elle se les est déjà bien appropriés. Elle a préparé une joli dessin à son Tonton où elle a mis un exemplaire de tatouages brillants-trop-la-classe.

 

Elle a aussi eu droit à un goûter d'anniversaire à la maison. 

 

Cette année, les cowboys et les indiens étaient de sortie ! Mamie Lélette avait confectionné un super déguisement d'indienne, reçu à temps à Laquenexity.

photo

La photo est pourrie, mais tu me pardonneras, hein. 
J'ai trouvé la coiffe chez Action, sur la ZAC d'Augny. Par cher du tout !

 

8 invités, 7 réponses positives ! Plus la grande soeur d'un petit copain qui est venue, mais comme sa maman restée en renfort, c'était couette.
Ça faisait tout de même 9 enfants surexcités à gérer ... (J'aime les défis !)

6 ans

... Et là, il en manque encore deux !

 

La seule chose que m'a demandé ma fille, c'était une chasse au trésor, comme chaque année.

D'habitude, je prends une dizaine de cachettes en photo (meubles, déco ...), et des indices se trouvent derrière les objets photographiés. Je lui ai expliqué que cette fois-ci on devrait changer les règles et qu'elle ferait l'arbitre car elle et les petits copains qui connaissent (trop) bien la maison sauraient tout de suite où se cacherait le trésor.
Arbitre ? tu pense que ça plaît à mon caporal-chef de fille !

 

Du coup, les enfants ont dû suivre trois épreuves par équipe de deux (qu'à chaque fois on retirait au sort), et une partie de phrase pouvait être découverte par chaque vainqueur : "Le trésor est caché", "dans le salon", "dans un petit coffre". Et zouh !

Les épreuves avaient un lien avec les indiens :
- Création d'un totem en Kapla debout. Au bout de deux minutes, le plus haut gagne. Ça tombe et il faut recommencer tout le temps alors c'est la course à la stratégie.
- Exercice de tir sur une cible (et ses fameuses balles-velcro qui ne tiennent jamais !)
- Épreuve de rapidité, en courant dos à dos dans le jardin (par chance il faisait froid, mais beau ! Il y a eu des chutes, mais prises dans la bonne humeur ça donnait l'épreuve plus excitante à réaliser.)

Tout ça a suffit pour mettre au même niveau les petits timides et les forts en gueule, et l'amitié a fait le reste ! A la clé, un pistolet en plastique et une étoile de shérif pour tous ! (D'où la tragique absence de bouchons d'oreilles.)

Au bout de 3 heures de bang-bang-wouhwouhwouhwouhwouh, je n'étais tout de même pas mécontente que le saloon referme ses portes !

gateau 6 ans

 

Le cheese-cake d'anniversaire n'a pas eu un grand succès auprès de certains.
Mais c'est le gâteau préféré de Gabuzette et de toute façon,
les bonbons étaient là pour rattraper le coup !

 

 

Le lendemain, à l'école, Gabuzette a amené un gâteau qui lui a tapé dans l'oeil pendant nos recherches sur le web. Ne cherche pas, il n'y a plus de relation avec le Far-West :

gateau cochon

 

 

Et nous voici au chapitre Ursule.

Et c'est là que je me dis que ce post est suffisamment long, et que tu attendras bien un jour ou deux pour lire ces nouvelles aventures trépidantes.
(Papa, Maman, vous pouvez prendre ça comme une punition !)

 

 A bientôt !

 

 

* Il faut dire qu'un soir où j'avais 19 ans, Bébé d'amour et deux autres copains aux épaules sentant la testostérone accomplie, sont venus me chercher pour sortir. Et Bébé d'amour, un poil taquin, n'a rien trouvé de mieux que de dire à ma mère qui ne l'avait jamais vu auparavant : "Ne vous inquiétez pas, on tâchera de ne pas vous la ramener enceinte."
D'où le "petit con", ma foi bien mérité, et devenu au fil du temps amical.

 

22 février 2015

Maiko

Après avoir essuyé un refus sans appel pour sa demande de énième robe de princesse, Gabuzette a du se rabattre sur une sélection de styles de déguisements que je voulais bien lui faire. Elle n'a toujours pas accepté le clown, et pour la danseuse de salsa, si j'ai bon espoir pour l'année prochaine c'est encore un peu trop bariolé pour cette fois.

C'est la japonaise qui l'a emporté. Version maiko.

Source: Externe

Une maiko est une apprentie geisha. Elle a de 15 à 20 ans environ, et porte un kimono de la mort qui tue comme il est beau (tu noteras le niveau de mon vocabulaire, mais il est tard à l'heure où j'écris ces lignes) et, ce qui n'a pas été sans influencer ma descendance, elle porte du maquillage AVEC DU ROUGE A LEVRES, le doran.

 

Bon, je me suis un peu documentée pour savoir quoi et comment faire, mais en définitive j'ai fait un poil n'importe n'awak, en utilisant les tissus que j'avais dans mon armoire, à savoir un satin à la chinoise gris, et des (grandes) chutes de coton imprimé.

Par contre, Gabuzette et moi, on a fait un deal : elle aurait un déguisement super beau, mais il allait falloir qu'elle donne de sa personne ! Du coup, elle m'a aidé à coudre.

Le premier jour des vacances a donc été consacré à la découpe du tissu principal, son épinglage, et même à sa couture. Gabuzette m'a activement (et fièrement) assistée dans toutes ces étapes.

DSC04955 (Large)
Epinglage

 

DSC04959 (Large)
Concentration

 

DSC04964 (Large)
Piquage en duo

 

DSC04969 (Large)
Et maintenant en solo !

 

Pour ce qui est des manches et du noeud du obi, je m'y suis collée toute seule, principalement parce que j'ai fait tout ça à tâtons, sans aucun patron.

Je dois dire que je suis assez fière du fruit de notre collaboration.

Regarde un peu :

DSC04978 (Large)

DSC04982 (Large)

DSC04989 (Large)

 

Tu reconnaîtras les pantoufles préférées de Gabuzette!

 

DSC04995 (Large)

DSC04994 (Large)

 

Là, j'étais super contente de réussir à faire de jolies photos du visage de ma fille.

Puis, je lui ai demandé de me montrer "l'arrière", histoire de zoomer sur le noeud du obi.
"- Oué, môman, je vais te montrer mon derrière !!! Poutou-poutou-poutou !"
Et là, c'était parti pour des heures de ...

DSC04980 (Large)

 

Poutou-poutou-poutou ! 

Je sais, niveau grâce, Gabuzette tient de sa mère ! 

;o)

 

 



09 février 2015

Idée sortie le 8 mars

Salut, salut !

Je sais que tu as toujours rêvé d'avoir un chauffe-biberon qui se branche sur la machine à essorer la salade, ou une gigoteuse qui marche sur 75W. Eh bien ne laisse pas passer la bourse à la puériculture organisée le 8 mars après-midi par l'association des parents d'élèves des écoles de Laquenexy. Notre but est de financer des sorties scolaires pour les élèves des écoles du village. Tu metrouveras normalement au niveau des livres jeunesse (il y a de quoi trouver des choses très sympas !).

 

Scanned1

 

A bientôt !

Posté par Gabuzomeuh à 13:15 - - Commentaires [6]
Tags :
14 janvier 2015

Ex-fans des sixties

J’aime mon trench rouge d’un amour vrai et sincère.

Je reçois beaucoup de compliments, ce qui fait plaisir. Une dame m’a même demandé si elle pouvait donner mes coordonnées à quelqu’un qui cherchais une couturière indépendante. (Non merci, mais c’est gentil d’avoir pensé à moi !) D’ailleurs ce trench m’a aussi permis d’avoir mon quart d’heure de gloire il y a quelques temps, quand la plume avisée et experte de Gaëlle Krahenbuhl, du Républicain Lorrain, a parlé de lui. 

4-8550494949545553555555525151996868-pdf-page-001

Le Répu, quoi ! Merde, si c’est pas classe, ça ! Bon, j’avoue que je ne me souviens pas avoirs dit toutes les choses qui me sont prêtées, mais comme je parle plus vite que mon ombre, c’est possible. (Merci Gaëlle !)

Bref, je me la pète pas mal dans mon trench.

Yééééh !

Mais aussi ... j’ai pas mal froid dans mon trench !

 

J’étais donc à la recherche d’un joli tissu chauds-les-marrons pour me faire un nouveau manteau. D’hiver, celui-ci. J’ai jeté mon dévolu sur le patron Vogue 8548, que j’ai acheté il y a déjàplusieurs années. C’est la version C que je convoitais. Non parce que je n’aime pas le look du large col, mais parce que je savais que j’aurais eu trop froid. Idem pour les manches ¾ qui me semblent incompatibles avec un manteau chaud.

A ce moment, je suis allée à Paris avec l’intention de me balader dans les merceries de Montmartre avec Thready après un rendez-vous médical. Mais le sort s’est acharné : nous n’avons pas pu nous voir, Thready et moi, et le médecin m’a trouvée tellement sympathique qu’elle a décidé de m’exposer dans sa salle d’attente quelques heures. Bref : pas de virée Montmartienne.

Qu’à cela ne tienne ! Non seulement j’avais repéré quelques tissus « ma foi pas mal du tout » sur le net, mais en plus j’ai pu aller au marché au tissu qui s’est tenu comme d’un fait exprès le lendemain au Luxembourg.

Et là, après pas mal d’hésitations autour de tissus violets, j’ai trouvé une belle laine bouillie bleu canard, bien épaisse et réputée ultra chaude, initialement à 36€/m, et vendue à 18€/m.
Je l'ai doublée d'un taffetas d’un rose tout à fait « passe nulle-part » et vendu 2.50€/m et j'ai pris quatre boutons à recouvrir à 4.40€ la paire.

J'ai coupé mon tissu le dimanche, j'ai thermocollé les pièces extérieures, et j'ai laissé le reste pour le mercredi matin, moment où je suis seule et tranquille pour coudre.

 

chaudchaud

Il faut maintenant que je te parle du thermo-collage car je n'en ai fait qu'à ma tête.

Mon tissu principal étant suffisamment épais et raide je ne l'ai pas rigidifié avec un entoilage comme le demandait le patron. J'ai cependant écouté mon côté glaglaglaglagla et entoilé entièrement mon manteau avec de la Viesline h640, qui est un molleton thermocollant, acheté à 10€/m. (Enfin c’était l’idée, mais je n’ai pas pensé que ce genre de chose était vendu en plus petite largeur que le tissu principal, donc l’entoilage s’arrêtera juste au dessous des hanches.)

Et c'est là que j'ai compris que ça allait être con ...
La laine bouillie que j'ai achetée a rétréci au fer à repasser. Et comment colle-t-on la Viesline ? Eh oui, tu as compris. Toutes mes pièces encollées avaient perdu deux à trois tailles ... Déprimant ! Mais bon, vu que j'en étais déjà là, j'ai préféré continuer. Je voyais ça un peu comme les sudoku : à la fin ça ne sert à rien, mais c'est amusant à faire.

Le patron est sensé être "easy". C'est tout à fait vrai. Il n'y a pas de col, et presque aucune courbe. Mon tissu très épais ajoute une légère difficulté, mais à peine. Et sur ce point j'ai été très fière de ma gentille petite machine à coudre.

J'ai ajouté des poches appliquées. Doublées pour plus de confort. 

Si on suis le patron, la doublure doit arriver au raz de la pièce de la jupe, sur les bords devant. Je trouvais ça assez inesthétique (surtout ayant choisi une couleur de doublure aussi contrastante), donc j'ai bidouillé la pièce concernée afin de rajouter une bande de laine bouillie sur les bords. Comme tu vois, ça s'est presque très bien passé. A quelques milimètres près, bien sûr. Allez, pour une fois, je ne vais pas chipoter !

doublure

2014-12-25 16-58 Gaëlle PHILBICHE à Laquenexy [25 Décembre 2014] (Large)

Au final, jusqu'au dernier moment j'ai cru obtenir un manteau bien trop petit. Il a fallu que je fasse la dernière couture, celle de la surpiqûre tout au long des bords, pour que je comprenne qu'il était portable.

 

J'ai deux regrets, cependant.

Sachant bien que j'ai de très longs bras, j'avais ajouté 5 centimètres de longueur aux manches, mais avec mes mésaventures de repassage, j'aurais dû en ajouter plus, malgré tous les stratagèmes pour grapiller quelques centimètres. Mais finalement, je me dis que des manches très longues ne colleraient pas avec l'esprit sixties du modèle.

manches
J'ai fait l'ourlet des manches à la main, au raz de la triplure.

 

Aussi, et c'est plus gênant cette fois, j'ai fait des brides en élastique pour fermer mes boutons. Quelle cruche, je te jure ! Au bout de quelques jours, tout s'est étiré et c'est bien moche. Je pense apposer de grosses agraphes cachées derrière les boutons et couper ces trucs moches qui pendouillent.

DSC04914 (Large)

 2014-12-25 16-61 Gaëlle PHILBICHE à Laquenexy [25 Décembre 2014] (Large)

 

Eh bien ça y est : voici donc qu'après la Lady in red, je me la joue Schtroumpfette ! (Photos fatiguées du 25 décembre ...)

2014-12-25 16-57 Gaëlle PHILBICHE à Laquenexy [25 Décembre 2014] (Large)

2014-12-25 16-55 Gaëlle PHILBICHE à Laquenexy [25 Décembre 2014] (Large)

 

2014-12-25 16-53 Gaëlle PHILBICHE à Laquenexy [25 Décembre 2014] (Large)

2014-12-25 16-50 Gwladys et Gaëlle PHILBICHE à Laquenexy [25 Décembre 2014] (Large)

2014-12-25 16-64 Gaëlle PHILBICHE à Laquenexy [25 Décembre 2014] (Large)

Posté par Gabuzomeuh à 07:57 - - Commentaires [13]
Tags : ,
11 janvier 2015

2015

La tradition veut que l'on souhaite des voeux de bonheur et de bonne santé pendant le mois de janvier. Cependant, avec tous les événements de la semaine dernière, 2015 ne commence pas sous de bons augures. J'avoue que comme beaucoup de gens, les voeux de nouvel an sont souvent pour moi une phrase plutôt gentille, mais sans réelle profondeur. Cette année pourtant, il me semble qu'en de tels moments il est vraiment légitime et important de souhaiter le bonheur à ceux qu'on aime tant qu'aux parfaits inconnus, et d'espérer le partage, la tolérence et l'amitié entre tous.

C'est donc avec encore plus de passion que je te souhaite

une bonne année 2015 !

 

2015

Posté par Gabuzomeuh à 11:54 - - Commentaires [4]
Tags :
12 novembre 2014

Elle portait des culottes, des bottes de moto ...

Pour une fois, j'ai lu une newsletter arrivée dans ma boîte aux lettres.

Il faut dire qu'il s'aissait de Telaio, et que l'idée d'un raz de marée de tissus tous neufs m'enchante toujours.

Clic, donc.

Dans ce courrier, on me parlait de journée du webshop. Je clique sur le lien concerné, et je découvre un tas de sites web belges proposant des offres sympathiques. Ooooooooh ! J'en ai même oublié mes tissus ; c'est dire !

Parmis tous ces sites, j'ai découvert "TattooForaWeek" (voir ici : http://www.tattooforaweek.com/) et là, j'ai craqué ! ;o)

Moi, ce qui me plait, c'est le style symboles marins ou pin-up, façon assez décalée. J'ai aussi investi dans le tour de nombril, qui sera trop classe pour la danse orientale*.
Gabuzette a droit elle aussi à son tatto marin (version Hello-Kitty), et à plein de petits motifs assez mignons. Car du haut de ses 5 ans, elle est amatrice depuis déjà pas mal de temps. "Maman, je peux avoir un touatouage ?" vient presque aussi régulièrement que "Maman, je peux me faire trouer les oreilles ?". (Notons que piercing pour piercing, les oreilles sont pour l'heure traitées de la même façon que son nombril et le reste de son corps : pas encore ! Ouaih, je sais : c'est l'hôpital qui se fout de la charité ...)

La commande est arrivée chez moi en 5 jours.

A première vue, ce sont des décalcomanies standard, quoi que certaines planches rendent particulièrement bien le grain du tatouage. J'ai fait un premier essai avec une planche de petits motifs. Ma conclusion : c'est rigolo, mais l'aspect brillant reste un peu trop à mon goût. Maintenant, peut-être que ça va s'estomper au lavage. 

 

DSC04611 (Large)

 

D'un autre côté, je suis contente de cette commande : j'aime beaucoup les tatouages. Les vrais, je veux dire. Mais j'ai bien trop de grains de beauté pour m'en faire faire un. Et puis c'est vrai que j'ai déjà du mal à garder un mois le même vernis à ongles (l'est beau, hein ?), alors je n'ose même pas imaginer avoir la même image dans la peau toute ma vie. Là, c'est cheap, mais c'est amusant ! Et puis OK, je l'avoue : j'ai la nostalgie des décalcomanies de mon enfance !

 

Alors, tu es tentée ?

 

 

* Eh oui, Emyca : je te disais que toute forme d'activité physique était contraire à mes principes les plus profonds ... Et maintenant moi aussi je bouge et je transpire toutes les semaines. Et tu as raison : j'aime ça ;o)

Posté par Gabuzomeuh à 13:51 - - Commentaires [17]
Tags :
09 novembre 2014

A table !

Activité boulangerie aujourd'hui !

 

DSC04600 (Large)

DSC04601 (Large)

DSC04605 (Large)

DSC04606 (Large)

Posté par Gabuzomeuh à 17:39 - - Commentaires [7]
Tags :